Laisse ton empreinte

Laisser notre empreinte et prendre soin de notre âme

LAisse ton empreinte.png
 
Rechercher
  • Aude

Heart & artist

Mis à jour : 11 nov. 2019

Voilà, après une bonne pause estivale et une pause forcée due au rush de la reprise, le blog va essayer de reprendre un peu du service.


Et je reprends les articles avec cette interview de deux jeunes femmes dynamiques et engagées. Leur projet m'a plu alors j'ai décidé de leur apporter mon soutien et j'espère que vous en ferez de même !


Merci Thérèse et Marguerite de nous partager votre projet !



Pour commencer, est-ce que vous pouvez vous présenter et nous dire qui vous êtes ?


Thérèse


* Thérèse, 19 ans, en deuxième année de Langues Etrangères Appliquées à la Sorbonne à Paris. Passionnée de chant, théâtre, musique depuis toute petite, je me suis lancée avec ma soeur Marguerite dans la folle aventure de la comédie musicale. Un rêve qui se réalise. Sur scène, je serai Éva, journaliste parisienne dont la réputation n’est plus à faire. Derrière le rideau, je suis secrétaire générale de l’association The Heartists.







* Marguerite, 22 ans, soeur de Thérèse donc, en première année de Master de droit à l’Université Panthéon Assas à Paris. Comme Thérèse, je suis passionnée de chant, de théâtre et de musique. À l’université, mes nombreuses activités associatives m’ont conduites à acquérir le goût pour la gestion de projet, l’organisation d’événements et le travail en équipe. J’ai ainsi ressenti le besoin, moi aussi, de créer mon projet, de me lancer dans ma propre aventure.


C’est ce que j’ai fait avec Thérèse, puis grâce à tous les merveilleux talents et bénévoles qui nous ont rejoints pas la suite. Je suis Présidente de l’association The Heartists, et à ce titre je dirige la comédie musicale « Orient, Une voie dans le désert », aux côtés des professionnels !


Marguerite

En avril 2018, vous avez créé l’association The Heartists et vous préparez une comédie musicale pour janvier 2020, est-ce que vous pouvez nous en dire plus ?


Cela fait à présent 4 ans que nous travaillons sur un projet de comédie musicale originale, «Orient, Une voie dans le désert», qui sera jouée pour la première fois à Paris en janvier 2020. Il s’agit d’un grand spectacle alliant l’art et l’humanitaire, dans une démarche originale et novatrice.


Afin de donner un cadre légal à ce projet et pour faciliter la communication, les relations avec les partenaires ou encore nos opérations de levées de fonds, nous avons créé en avril 2018 l’association The Heartists, qui a pour objet d’organiser des événements artistiques et culturels au soutien de causes humanitaires.


Le nom est une contraction de deux mots anglais : « heart », le coeur, et « artist », artiste. Ainsi, les deux principales missions de notre associations se retrouvent réunies dans cette appellation. Allier l’art et l’humanitaire, le Beau et l’utile, telle est notre mission.

La comédie musicale « Orient » est le premier projet porté par cette association, qui souhaite inscrire son action dans la durée.




Quand et comment toutes ces idées vous sont-elles venues ? Quel a été le cheminement jusqu’à la création de l’association ?


« Orient, Une voie dans le désert », c’est un coup de tête et un coup de cœur. Un coup de cœur pour les comédies musicales, après avoir assisté à notre premier spectacle au Palais des Congrès en 2015.


Et un coup de tête, parce que se lancer dans la réalisation d’une comédie musicale totalement originale quand on a 15 et 18 ans c’est un peu insensé.


Pendant l’été 2015, nous avons imaginé une intrigue et dessiné le caractère des principaux personnages de « Orient Le Musical ». Marguerite s’est ensuite chargée de la rédaction du script, que nous avons fait relire à de nombreux professionnels : auteurs, comédiens, metteurs en scène, journalistes et bénévoles partis en Orient au service des plus démunis.


De mon côté je me chargeais de la mise en musiques des textes écrits par Marguerite. Et le soir, régulièrement, nous nous montrions notre travail.


Après 7 versions du script, nous sommes enfin arrivées à une version satisfaisante qui a été validée par nos équipes. L’association a été créée, et quelques mois après, les premiers castings étaient lancés.




Comment votre famille et vos proches ont-ils réagi quand vous leur avez fait part de ce projet un peu fou mais si passionnant ? Des amis vous ont suivi dans cette aventure me semble-t-il, non ?


Lorsque l’on a commencé à parler du projet à notre famille, en 2015, je crois qu’ils ne nous ont pas prises très au sérieux. Mais ils étaient cependant intéressés pour en suivre l’avancée et lisaient même les différentes versions du script en nous conseillant.


(Thérèse) Au contraire, je parlais peu du projet à mes amis au début, uniquement à des amis très proches, peut-être parce que je ne savais pas moi-même ce que cela deviendrait ou parce que la composition de musique était quelque chose de nouveau et très personnel et que je craignais les retours sur mon travail. Mais ils ont toujours été très enthousiastes et nous ont aidé à leur échelle lorsque l’on leur demandait.


(Marguerite) Notre famille et nos amis sont les meilleurs soutiens que l’on peut avoir dans ce genre de projet ! Il était donc essentiel pour nous de pouvoir compter sur eux.


Nos parents ont toujours suivi avec intérêt le projet, nous aidant et nous conseillant. Nos amis se sont montrés également très enthousiastes, certains étant même devenus membres de l’association The Heartists. Aujourd’hui, nous sommes heureuses de pouvoir compter sur eux.



Pourquoi vous êtes-vous particulièrement intéressées à l’art et à la musique ? Seulement parce que ce sont vos passions ou aussi pour faire passer un message ?


(Thérèse) Au départ, l’art et la musique étaient pour moi quelque chose d’indispensable. Le violon, le chant, le dessin, faisaient partie intégrante de ma vie.


Mais c’est vrai qu’au fur et à mesure que l’on grandit, on comprend mieux l’ampleur que l’art peut avoir, et tout ce qu’il est capable de faire : comment une simple chanson peut susciter des émotions immenses, comment chaque oeuvre d’art a quelque chose à nous transmettre. Et cette version de l’art, l'art qui touche et qui émeut, de l’art qui console et qui rassure, je l’ai découverte grâce à « Orient », en écrivant les chants et en travaillant mon personnage Eva.


(Marguerite) L’art est un vecteur de communication très puissant, car universel. Un article de journal, un discours politique... touche ceux qu’il concerne.


Le beau attrape au hasard, retient l’attention de n’importe qui. Tout le monde a pu expérimenter ça : la façon dont une musique triste nous plonge dans la mélancolie, une danse entraînante qui nous donne envie de danser à notre tour...


C’est à partir de ce constat que nous avons décidé de travailler : nous avons souhaité mettre l’art au service de causes humanitaires. Toucher les cœurs et impliquer le public, par la musique et par nos voix.




Vous avez été attirées par l’Orient, pourquoi? Vous avez obtenu entre autre le soutien de SOS Chrétiens d’Orient. Était-ce prévu dès le départ?


L’idée de donner au spectacle une dimension humanitaire est apparue dès le départ comme un pilier de notre démarche. En 2015, le sujet des chrétiens d’Orient était régulièrement évoqué dans l’actualité, même si la France est, depuis des siècles, un protecteur traditionnel de ces populations. Cependant trop peu de nos concitoyens se sentaient réellement concernés par ce problème humanitaire, ces guerres et ces villes détruites.


De plus, inscrire le spectacle dans un univers oriental, c’est l’ouvrir à des chorégraphies envoûtantes, à des couleurs chatoyantes, à de l’exotisme, ce qui contribuerait à en faire un spectacle unique. Ce thème n’a pas été choisi au hasard. L’univers, l’Orient, est source d’imagination, de rêves, et de fantaisies. C’est un monde magnifique à mettre en scène, et qui nous a donné la possibilité de créer un cadre singulier et envoûtant.




Les chrétiens d’Orient constituent un fort sujet d’actualité, pourtant trop peu mis en avant. En 2016, la France, après l’ONU, reconnaissait le génocide contre les Chrétiens d’Orient, qui subissent d’incessantes persécutions. Après son récent voyage en Égypte, le président français a annoncé la tenue en France d’une prochaine conférence sur les Chrétiens d’Orient. Mais si, par la musique et par nos voix, nous pouvions faire bien plus ?

3 associations partenaires ont accepté de nous suivre dans cette aventure : SOS Chrétiens d’Orient, l’Aide à l’Église en Détresse et PhilOrient, 3 associations qui œuvrent à leur manière sur le terrain, auprès des populations.



Être soutenus par des associations œuvrant en Orient et connaissant les populations locales était très important pour nous, cela était un gage du sérieux et de la crédibilité de notre entreprise.



De plus, cela renforçait l’aspect humanitaire de notre comédie musicale : la majorité des bénéfices réalisés lors des représentations sera reversée à deux projets soutenus par ces associations.

  • Le premier projet, soutenu par SOS Chrétiens d'Orient, est l’aménagement des bidonvilles du Caire, et la lutte contre la précarité dans cette zone.

  • Le second projet, soutenu par PhilOrient, est le développement de journées d’échanges culturelles entre l’Orient et l’Occident, afin de resserrer les liens entre nos jeunesses. Nous sommes heureux de soutenir ces projets et d’être accompagnés par ces associations.

« Orient, Une voie dans le désert », est donc un spectacle humanitaire à deux niveaux : nous souhaitons parler de la cause des chrétiens d’Orient à travers notre texte. De plus, la majorité des bénéfices servira à aider concrètement les populations sur place.


Comment s’est passée la création de l’association puis tout ce que vous avez mis en place ensuite ? Puis la création de la troupe, de la comédie musicale… ? Racontez-nous un peu !


Tout s’est enchaîné très vite. En avril 2018, l’association The Heartists est officiellement créée. Dès les mois suivants, nous parlons de notre projet à des amis qui se lancent avec nous dans l’aventure en tant que responsable communication, trésorier, compositeur ou encore metteur en scène. De septembre 2018 à janvier 2019, des auditions sont organisées afin de trouver les jeunes talents qui incarneront nos personnages.


En février 2019, les répétitions commencent, et s’enchaîneront jusqu’en janvier 2020. En mars 2019, nous organisons notre première soirée de levée de fonds, à la mairie du XVIIe arrondissement de Paris. L’occasion pour la troupe de présenter au public 3 chants exclusifs de la comédie musicale.



Le 6 juillet 2019, nous sortons sur Youtube notre premier clip, « Le Bonheur », interprété par Thérèse.




Après une pause pendant les vacances d’été, The Heartists a fait sa rentrée le 8 septembre 2019 lors de la Journée des Associations du XVIIe arrondissement à Paris. L’occasion pour nous de rencontrer notre public, et de leur en dévoiler un peu plus sur les coulisses de notre projet.


La troupe est constituée d’une vingtaine de jeunes, plus dix danseuses et tous sont bénévoles. Ils ont chacun une expérience de la scène, un parcours et des talents très différents, ce qui donne à la troupe une véritable richesse. Nous travaillons bien sûr avec des professionnels, et chacun est mu par la cause humanitaire qui nous unit : les Chrétiens d’Orient.






Et maintenant, comment vous organisez-vous d’ici janvier 2020, où auront lieu les représentations DU spectacle à ne pas rater ?


« Orient, Une voie dans le désert » sera jouée à Paris les 16, 17, 18 et 19 janvier 2020 au Théâtre Saint Léon, dans le XVe arrondissement.


D’ici là, les comédiens, chanteurs et danseurs répètent deux fois par semaine pour vous assurer un spectacle d’une grande qualité artistique. En plus des répétitions, des événements promotionnels seront organisés, tels des shootings, showcases... Toute une organisation est mise en place pour que le spectacle soit incroyable et que le public puisse être touché par notre message.



La billetterie officielle du spectacle a ouvert le 15 septembre, avec des pré-ventes exceptionnelles jusqu’au 20 octobre. C'est juste ici. Nous vous invitons à profiter des tarifs avantageux mis en place. Restez connectés sur nos réseaux sociaux pour suivre l’actualité de notre projet et les nombreuses surprises qui arriveront très vite !



Et pour finir… « L’art sauvera le monde », c’est une phrase qui vous tient à cœur. Avez-vous d’autres phrases qui vous aident à avancer, des phrases qui vous réconfortent, vous encouragent ?


(Thérèse) La phrase d’Oscar Wilde «Visez la lune, car si vous échouez vous atterrirez dans les étoiles» m’inspire beaucoup, comme toute phrase qui parle d’accomplir ses rêves. Ils sont là pour nous encourager et nous pousser à notre maximum. Une journée sans joie, sans rêve, sans service et sans chant est une journée gâchée.


Rien ne se fait tout seul, et pour atteindre ce à quoi l’on tend il faut pouvoir et savoir tout donner. Et ne jamais baisser les bras, car « l’échec est l’épice qui donne sa saveur au succès » dit très justement Truman Capote. Recommencer sans se lasser lorsque l’on échoue est bien plus méritant que de réussir du premier coup.



(Marguerite) Il y en a pas mal qui m'inspirent, je fonctionne beaucoup par citations. J’aime bien retenir des phrases motivantes, auxquelles on peut penser n’importe quand et qui nous aident à avancer. « L’art sauvera le monde » est effectivement la devise de notre association. Cette citation de Dostoïevsky résume parfaitement notre démarche : rendre, à notre mesure, le monde meilleur par l’art.


Pour ma part, j’aime beaucoup cette phrase de Gandhi : « Soyez le changement que vous voulez voir dans le monde ». Râler est inutile. Constater est bien, mais agir est encore mieux. À chaque fois que je constate un problème, je me demande : " comment puis-je le résoudre ? " Comme le dit Emma Watson : « Si ce n’est pas moi, qui ? Si ce n’est pas maintenant, quand ? ».



Merci Marguerite & Thérèse !


Pour réserver votre place, c'est ici ! Leur site internet, c'est par ici.

Pour suivre The Heartists sur les réseaux sociaux, c'est par là : Facebook, Instagram, YouTube. Et le premier clip "Le bonheur", ici.


 
 

Contact

Yellow Flowers and Laptop
 

0615257245

©2018 by Laisse ton empreinte. Proudly created with Wix.com