0615257245

©2018 by Laisse ton empreinte. Proudly created with Wix.com

Laisse ton empreinte

Laisser notre empreinte et changer le monde

LAisse ton empreinte.png
 
Rechercher
  • Aude

Jamais sans Elle

Mis à jour : févr 27

Mois de mai, mois de Marie, nous continuons.

Et moi, je continue mon lobbying, ou plutôt mon Amour envers notre Mère du Ciel !


@audelte

Suite à mon dernier article, voilà maintenant des petits témoignages pour avoir des idées concrètes, en vrac : ce n’est pas une liste de courses à cocher mais des idées à prendre, une, deux, toutes, chacun son chemin, chacun sa vie. Le plus important est de faire avec notre cœur et de tout notre cœur, plutôt que « faire pour faire » !


Et du coup, avec cet article, je pense que vous ne pourrez pas dire que vous manquez d’idées ou d’exemples. Merci à ces amies qui ont accepté de partager un peu de leur vie de prière avec nous, pour qu’on puisse avoir des exemples et des idées pour nous entraider chaque jour… #TousversleCiel #GoleCiel



Comment faites-vous pour penser à Elle ?


« Un beau fond d’écran de téléphone avec la Vierge, c’est ce que j’ai choisi depuis un moment. Cela m’aide à tout Lui confier ! »


Crédit photo : Gabrielle Neuville @gabrielle.photographies

« J’ai mis une image de la Vierge Marie en fond WhatsApp. Cela m’aide à prier pour les personnes avec qui j’échange, à Lui demander de m’aider à trouver les mots justes et bienveillants quand nous abordons des sujets plus sérieux. Et souvent, cela me rappelle aussi que c’est le moment de lâcher mon téléphone car d’autres choses plus importantes m’attendent. »


Crédit photo : Gabrielle Neuville, @gabrielle.photographies

« Des images de la Vierge ! Une dans ma cuisine, une sur ma table de nuit, une à côté de mon miroir de ma salle de bains, une dans mon sac à main, une dans mon agenda… »


@laissetonempreinte

« Un chapelet ! Dans ma poche, mon sac à main, sur ma table de nuit. A côté de mon ordinateur lorsque je suis en télétravail et au bureau si les circonstances me le permettent. Ce sont des petits rappels comme une alerte que je mettrais sur mon téléphone ! »


« Quand je change d’activités, que ce soit à la maison ou au travail, un petit Je Vous Salue Marie ou un Souvenez-Vous. C’est ma respiration ! »

« Entre deux réunions ou deux RDV : réflexe JVSM ! »

« Au début de chaque cours, quelques JVSM pour notre prof, tous les élèves et confier notre travail et nos vies. Il y a du boulot ! »

« Je travaille en libéral, entre chaque patient, je prends quelques instants pour une prière à la Vierge Marie ou au moins quelques mots, pour le confier, ainsi que ses intentions à la plus douce des Mères. »



@laissetonempreinte

« La Vierge Marie, c’est ma Mère alors évidemment que je pense à Elle ! Comme je ne peux pas lui envoyer des WhatsApp avec de jolies photos et des lignes d’émojis, j’essaye de penser à Elle justement quand j’en envoie.


J’essaye donc de dire un JVSM ou un Souvenez-Vous après chaque message envoyé. A la fois, pour prier pour le destinataire, pour le confier à la Vierge et à la fois pour penser à Elle et me confier à ses prières. Et puis, quand vraiment je n’ai pas le temps ou que j’en envoie plusieurs, une petite phrase suffit ! «Mère du Bel Amour, aide tes enfants» et «Sainte Mère de Dieu, priez pour nous», ce sont mes deux prières-sms préférés !


C’est notre Mère, Elle nous comprend et attend qu’on s’adresse à Elle : n’hésitez plus ! »

Marion, 19 ans.


Crédit photo : Gabrielle Neuville @gabrielle.photographies

« Midi. Que je m’aperçoive de l’heure grâce aux cloches qui retentissent ou que je la voie affichée sur mon téléphone, mon ordinateur ou ma montre : cela fait des années que j’ai ce rituel, entre la Vierge Marie et moi ! Prier l’Angelus ou le Regina Caeli (de Pâques à la Pentecôte). Cette prière est belle, courte, chargée d’histoire et d’universalité car l’Eglise entière la prie à midi. (D’accord, il y a le décalage horaire mais tour à tour, c’est donc la Terre entière qui dit cette courte prière. Impressionnant, non ?). Chaque jour à midi donc, je pense au Pape et à tous ceux qui disent cette prière – en même temps que moi !


Ces quelques instants me donnent l’occasion d’une respiration, d’une bouffée d’air frais au milieu de tout ce que je fais. Et je pense souvent que je peux offrir cela pour le Pape, l’Eglise, les conversions, les familles, tous ceux que j’aime (et ceux que j’aime moins aussi et surtout), tant et tant d’intentions… »

Emeline, 26 ans

@laissetonempreinte

« Je m’adresse à la Vierge Marie tout au long de mes journées : à la fois, cela n’a rien changé dans mon quotidien, mais à la fois, cela a tout changé ! Que ce soit mon chapelet, des JVSM, des Souvenez-Vous ou encore des petites phrases, j’essaye vraiment d’y être fidèle.


Pour moi, c’est une manière de montrer mon Amour envers ma Mère, qui veille tant sur moi, j’en suis sûre ! Quand je me prépare le matin (et que je n’ai aucune envie de commencer la journée), dans la rue, quand je vois une personne sans-abri, des parents débordés avec leurs petits, des amoureux… Je confie tout le monde à notre Mère. Dans le bus, le tram ou le métro, entre les morceaux d’accordéon ou de trompette, les discussions animées des ados, les cris ou les pleurs des enfants, les touristes et les personnes qui râlent…


La Vierge Marie est mon refuge, ma bouée de secours pour retrouver un peu de paix. Quand des collègues m’agacent, quand j’ai vraiment envie de répondre quelque chose de peu charitable (et que je me retiens parce que je me dis que j’ai déjà beaucoup de choses à dire chaque fois que je m’agenouille dans le confessionnal…), quand j’ai une bonne nouvelle, quand je retrouve mes meilleures copines, quand je retrouve mon fiancé qui est le meilleur de la Terre (mais pas tout le temps en fait…), quand il pleut ou quand un grand soleil se manifeste... La Vierge Marie, encore et toujours ! C’est Elle qui nous rapproche de Dieu et nous facilite le chemin. »

Laetitia, 24 ans.


Crédit photo : @ange_prvst

« Je travaille à l’hôpital et le rythme est si intense que l’on a parfois même pas le temps de souffler l’espace de trois secondes entre chaque patient. Je me suis donc dit que la prière et ce rythme effréné, c’était incompatible.


Eh bien, c’est tout le contraire, c’est essentiel, indispensable, nécessaire même. Alors depuis plusieurs mois, j’ai mis quelque chose en place. Entre chaque chambre, j’essaye vraiment de dire un Je Vous Salue Marie, je me suis même chronométrée une fois, c’est 10 secondes ! Alors, je me dis vraiment que je n’ai plus d’excuse.


Et au cas où je croise un collègue ou un autre patient dans le couloir, avant de toquer à la porte du patient suivant, je m’adresse à la Vierge Marie, par exemple en disant « Vierge Marie, priez pour nous ». Simple, court et très efficace à mes yeux !

Héloïse, 26 ans.


@laissetonempreinte

« La Vierge Marie m’aide dans bien des vertus, je pourrais même dire : dans toutes les vertus ! Je la prie spécialement pour lui demander, pour mon fiancé et moi, la vertu de la pureté et de la chasteté, pendant nos fiançailles et tout au long de notre vie ! Je demande cela à Dieu aussi, mais la Vierge Marie est un bon raccourci ! Alors, je lui parle de cela dans ma prière et aussi dans mon chapelet ou les JVSM que je récite. Avant de retrouver ma moitié, je dis toujours quelques JVSM, pour lui demander notre pureté et de protéger notre Amour ! Eh bien, je n’ai jamais été déçue ! »

Eléonore, 22 ans.


@laissetonempreinte

« Je me suis mariée l’été dernier et je me mets toujours plus sous la protection de la Vierge Marie : je me suis rendue compte qu’Elle pouvait tant ! Avec mon mari, nous avons confié toute notre vie, notre mariage, notre amour, notre conjoint et notre personne à Dieu. Nous avons également confié tout cela à la Sainte Vierge, je suis persuadée qu’Elle peut beaucoup et qu’Elle intercède beaucoup pour nous, depuis notre rencontre (et même avant dans la vie de chacun !). Mère de Dieu, notre Mère, Vierge très fidèle, Mère du Bel Amour, Mère de Miséricorde, Reine de la famille, Reine de la Paix… Il y a beaucoup de vocables sous lesquels nous L’invoquons, Elle est notre raccourci indispensable ! »

Garance, 25 ans.


Crédit photo : Gabrielle Neuville @gabrielle.photographies

« J’ai un quotidien bien chargé avec mes trois bouts d’chou et mon travail. Mais je suis sûre que la Sainte Vierge avait beaucoup de choses à faire Elle aussi, alors j’essaye de m’inspirer d’Elle. Je n’ai jamais lâché ma relation avec Elle, ni mon chapelet. Vous allez peut-être me dire que c’est impossible ? Beaucoup moins de ce que vous imaginez ! Il faut faire preuve d’imagination parfois, c’est sûr et être très flexible, mais je crois qu’être parent nous apprend cela de toute façon.


Dans l’idéal, j’aimerais bien pouvoir prier mon chapelet tranquillement, dans un endroit calme et paisible, dans mon salon ou ma chambre, dans une jolie chapelle, une petite église, ou devant un beau paysage…


Mais j’ai vite compris que c’était utopique et que cela allait rester exceptionnel, par exemple pendant des vacances, lorsque mes trois choux font la sieste par exemple. Pour moi, la sainteté, c’est rencontrer Dieu et L’inviter dans notre vie quotidienne et parfois si banale.


Alors, prier mon chapelet relève parfois (si ce n’est toujours) du challenge. Entre les trois petits, mon mari, mon travail, les RDV, les lessives, les courses, les repas, le ménage, les achats, les copains à inviter, les parrains-marraines à appeler, telle copine à rassurer, telle amie qui a besoin de présence et de réconfort, mes parents ou beaux-parents, bref, tant de choses… Si on oublie Dieu et la Vierge Marie, c’est encore pire !


Alors, je suis de la #TeamChapelet, chaque jour depuis des années, dans la rue, le métro, le train, la voiture, en attendant chez le médecin, pour les cabines d’essayage ou les caisses au supermarché, en berçant mon bébé, dans ma salle de bains, sous ma douche, ou encore en cuisinant ou en étendant une lessive, quand je n’ai vraiment pas le choix. Plus aucune excuse ! »

Madeleine, 32 ans.


@ange_prvst

« Le chapelet ? C’est mon indispensable. Un dans mon sac, un dans ma poche, un dans ma chambre… Que je sois joyeuse, pleine d’optimiste, confiante ou alors nostalgique, triste, découragée ou angoissée, j’essaye d’être fidèle à cette prière qui peut tellement !


Dans mon chapelet, je prie chaque jour pour celui qui partage ma vie, pour nos enfants, pour l’Eglise et le Pape, pour la paix dans le monde et dans les familles, pour nos familles et nos amis. Et pour tant et tant d’autres intentions. Mes projets au travail, avec des amis, que ce soit relatif à l’éducation, la réflexion, l’évangélisation… Tous les projets de l’Eglise. Mes collègues, mon travail, telle connaissance en difficulté ou en souffrance, les malades que je connais et les autres, les prêtres, les conversions et le chemin vers la Sainteté de chaque baptisé… Les couples ou les mères en difficulté, les petits à naître, les enfants malades, le personnel soignant, les couples qui ont perdu un enfant et ceux qui sont en espérance d’accueillir un petit un jour…


Tant d’intentions, on ne peut pas en manquer ! Le chapelet est une vraie dynamite à prière… Alors activons cette machine à prière, le monde en a tant besoin et chacun de nous aussi. »

Raphaëlle, 36 ans.


@laissetonempreinte

« Avec deux très jeunes enfants, mon quotidien ne manque pas d’intensité, c’est sûr. Avec les moments de prière, le chapelet est la pause de ma journée, le moment qui me fait vraiment du bien. Je sais aussi que c’est un moyen efficace pour prier pour tant d’intentions et confier tout cela entre de bonnes mains. Et c’est si nécessaire ! Alors, j’essaye de le prévoir dans ma journée, même si parfois (souvent voire très souvent), rien ne se passe comme prévu. Je prie donc le chapelet à n’importe quelle heure du jour ou de la nuit, que ce soit tôt le matin parce que mes loups m’ont réveillée à 5h, pendant leur sieste (si les lessives, le ménage et la cuisine peuvent attendre…), une fois les loups couchés, au milieu de la nuit pour rendormir l’aîné après un cauchemar ou pendant que j’allaite et berce le numéro 2. C’est impressionnant comme la maternité rend créatif ! La Sainte Vierge voit nos efforts et nous le rend bien, j’en suis sûre et certaine. »

Ségolène, 28 ans.


@ange_prvst

Vous pouvez retrouver le témoignage de Caterina ici, une très bonne amie que j'ai interviewée. Quelques extraits !

« Pour moi, le chapelet était « un extra », je ne pensais pas du tout que cela pouvait être quelque chose d’habituel, de régulier. Il y avait seulement des personnes âgées lors de la récitation du chapelet, je pensais donc que c’était une prière qui leur était réservée. Je pensais que le chapelet était quelque chose de dépassé, pas du tout à la mode.

A 23 ans, lorsque je suis arrivée en France, j’ai commencé à recevoir une formation catholique avec une amie, et j’ai découvert la vraie beauté de cette prière, qui est si simple et si profonde à la fois. Avec des amies, on s’est proposé de le réciter chaque jour. Petit à petit, cela a commencé à devenir un rendez-vous quotidien.»


« Lorsque j’ai commencé à découvrir la prière du Je Vous salue Marie et à m’adresser à la Vierge de façon personnelle, cela a arrêté d’être quelque chose de répétitif. Chaque prière est devenue une prière différente des autres, même si les mots étaient les mêmes.

C’est devenu mon dialogue avec la Vierge Marie. Elle est devenue ma confidente la plus proche, avec qui je partageais mes joies, mes peines, mes projets et Elle est devenue la Maman toujours présente pour moi. »


« Cela a commencé alors à changer petit à petit ma vie, en douceur mais aussi en profondeur et petit à petit, j’attendais ce rendez-vous quotidien avec impatience, parce que j’en avais besoin. Cela a changé le sens de mes journées et la perspective avec laquelle j’aborde les petites et grandes choses de ma vie. »


« Cela a changé ma vie, je confie par ce biais-là tous mes soucis et mes projets à la Vierge, je suis proche d’Elle. Je découvre aussi grâce au chapelet la vie du Christ et de Sa Mère en méditant les différents mystères. J’approfondis aussi ma vocation de chrétienne en tant qu’apôtre moderne.»

@laissetonempreinte

Pour retrouver quelques lignes de nos trois derniers Papes, c'est ici, dans mon précédent article.

Quelques mémos pour la prière du chapelet...





Dernier paragraphe de l’article « La Vierge Marie, modèle de Femme par excellence ».

Marie, notre Mère : C’est la mission que Jésus lui donne du haut de la Croix, et Elle l’est effectivement. Certains ont une grande dévotion mariale, ils ressentent une grande proximité avec leur « maman du Ciel ». Ils vivent avec Elle comme une évidence. Pour d’autres, cela est moins sensible, et pourtant, tout aussi réel. Marie est discrète, elle ne s’impose pas mais Elle veille sur nous et agit très efficacement. A nous de nous rapprocher d’Elle !


Mère de Dieu, Mère très pure, Mère très chaste, Mère du Bon Conseil, Vierge puissante,

Vierge fidèle, Santé des Malades, Refuge des pêcheurs, Consolatrice des malheureux,

Secours des Chrétiens, Reine des Apôtres, Reine de tous les Saints,

Reine conçue sans le péché originel, Reine élevée dans les Cieux,

Reine du Très Saint Rosaire, Reine des familles, Reine de la Paix…

PRIEZ POUR NOUS !





 
 

Contact

Yellow Flowers and Laptop