Laisse ton empreinte

Laisser notre empreinte et prendre soin de notre âme

LAisse ton empreinte.png
 
Rechercher
  • Aude

Love, love, love !

Mis à jour : mars 4


@ange_prvst



Aujourd'hui, 14 février, nous fêtons la Saint-Valentin. Fête commerciale par excellence, on se demande ce que les catholiques peuvent faire ce jour-là... Et en fait, cette fête est bel et bien chrétienne à l'origine. De plus, notre Pape nous invite à "christianiser" les fêtes païennes. Alors, en avant !








Qui était Saint Valentin ?

Un soldat romain au IIIème siècle après JC. L'empereur romain de l'époque, surnommé "Claude II Le Cruel"... avait décidé d'annuler tous les mariages qui devaient avoir lieu sur son territoire, car selon lui, cela empêchait les hommes de s'engager dans l'armée. Valentin a alors marié secrètement beaucoup de fiancés. Emprisonné à cause de cela, il guérit alors miraculeusement une jeune fille aveugle.


Célibataires, amoureux et fiancés sont placés sous sa protection. Le jour supposé de son martyr, le 14 février de l'an 273, correspondait aux fêtes païennes de l'amour, marquant l'arrivée du printemps. Vers 500, les Chrétiens remplacèrent ces festivités par une fête liturgique en l'honneur de saint Valentin. Alors... Que Saint Valentin bénisse tous les amoureux !


L'Amour, justement, parlons-en. Peut-il VRAIMENT durer? N'est-ce pas une utopie?


L'Amour est un thème si important, si essentiel dans nos vies, que nombre de poètes, écrivains, journalistes, chroniqueurs, historiens, philosophes, "influencers" et tant d'autres personnes se sont emparées du sujet. Et ce thème est aussi au coeur des préoccupations du Pape et de l'Eglise. La preuve : le récent synode des Evêques sur la Famille et la publication de l'exhortation apostolique du 19 mars 2016... Amoris Laetitiae ! Si vous ne l'avez pas encore lu, il n'est jamais trop tard et c'est ici !


Bon et alors... Qu'est-ce que l'Amour ?


Si on faisait un petit sondage ou micro-trottoir, voilà quelques réponses que l'on pourrait avoir et voilà ce à quoi je pense !


L'Amour ça serait :

* Vouloir le bien des autres. * Faire confiance. * Cela se construit., * S'engager pour l'autre, dans le temps et malgré les difficultés. * Accepter l'autre pour tout ce qu'il est. * Durable. * Inexplicable, une partie irrationnelle. * Ce pour quoi on est fait.


On peut en retirer trois idées principales : volonté - construction - durée



Selon Alphonse d'Heilly, qui a écrit Aimer en actes et en vérité, on peut interpréter l'Amour de deux façons.


Une conception adolescente : c'est quand l’attrait physique et l’affection en dépend, le coup de foudre par exemple. On peut penser qu'envisager l'amour dans la durée avec cette conception serait une utopie.

Une conception adulte : la volonté prédomine, prend le relais des sentiments, les actes deviennent le bois qui alimentent le feu des sentiments. Les sentiments fluctuent, il faut les entretenir comme on entretient un feu, la volonté prend alors le relais. L'amour durable est envisageable et possible dans ce cas là.


Les actes que l'on pose avec notre volonté font accroître les sentiments, notre fidélité est alors en actes !



L’Amour "adulte" peut paraître moins attrayant, mais les sentiments sont très forts au début et le seront encore plus grâce à la volonté et à la fidélité, donc encore cet Amour sera encore plus fort, plus beau. Mgr Fulton Sheen, dont le procès de béatification a été ouvert, en parle d'ailleurs dans son livre Mariés devant Dieu. Il nous dit : Le Seigneur nous a d'abord nourris avec du pain puis avec une nourriture spirituelle, dans l'Amour humain. On peut remarquer qu'il y a d'abord des sentiments très forts puis la volonté prend le relais. Avec une fidélité en actes, le but est que notre conjoint se sente aimé.

Justement, se sentir aimer, parlons-en ! Si vous n'avez pas encore lu Les 5 langages de l'Amour, de Gary Champman, c'est urgent de vous renseigner ! Et ce qui suit est aussi valable pour l'amitié...


Il y a cinq langages de l'amour, selon cet auteur : * Le toucher physique * Les paroles valorisantes : compliments, encouragements… * Les moments de qualité : écoute, compréhension, passer un moment exclusivement ensemble… * Le service rendu * Les cadeaux : ils contiennent du temps passé pour la réflexion, l'achat... et l’attention...

Tout le monde n'est pas sensible aux mêmes choses, c'est très important de le savoir et y faire attention quand on veut plus aimer certaines personnes !


On peut s'interroger et réfléchir un peu... A quel langage est-ce que je suis sensible ? A quel langage mon (futur) conjoint / nos parents / nos frères et sœurs / nos proches... Sont-ils sensibles ? Comment est-ce que l'on se sent aimé ? Comment est-ce que nos proches se sentent aimés ? Nous avons ici des pistes assez simples et concrètes pour avancer dans la construction de l'Amour.


Il y a cependant un risque majeur... Que j'imagine très bien, pour avoir vécu cette situation avec des amies / collègues / frères ou soeurs... Tomber dans une logique de contrat : on comble les besoins de l'Autre et on attend que nos besoins soient aussi comblés. Surtout pour les services rendus : je rends un service puis c'est à toi de m'en rendre un. On entre alors dans une logique de contrat : comme une entreprise. Mais souvenons-nous que certaines entreprises font faillite ou ferment... Et nous sommes faits pour nous donner, totalement, entièrement !


J'aime beaucoup cette phrase de Saint Jean-Paul II : "L'homme ne se réalise totalement que dans le don plénier de lui-même!" Alors, la logique de don est très importante. Et cela, je l'expérimente tous les jours, au travail, avec mes collègues, avec ma famille, mes amis... Et vous devez l'expérimenter aussi !


Les sacrifices, les renoncements et la fatigue, tout cela c'est normal et nécessaire pour l'amour conjugal comme pour l'amitié, la charité authentique ou plus généralement, la lutte pour être saint.... La fatigue n’est plus un obstacle mais un autre langage de l'amour. Dans la fatigue, l'amour croît, ne se consume pas. La flamme de l'amour a besoin d'effort pour rester allumée.


Aimer, c'est beau, c'est génial mais c'est fatiguant aussi... Et en tant que chrétien, nous avons une chance folle ! Nous recevons beaucoup de grâces : à travers les sacrements, la prière. Et nous pouvons aussi compter sur les grâces d'état, en plus de la grâce actuelle. Une amie m'avait expliqué que cela pouvait être dans les étoiles, les supers pouvoirs et les bonus dans les jeux vidéos... J'ai beaucoup aimé cette image et cela m'aide d'y penser ! Après, on est bien d'accord, ce n'est pas parce que l'on reçoit des grâces que tout sera facile... Mais avec une vision surnaturelle, cela nous aide quand même !



La générosité est un critère capital, puisque nous sommes faits pour nous donner et que les autres se donnent à nous. Il faut donc bien y réfléchir avant de commencer une relation sérieuse avec quelqu'un.


Il y a deux tensions liées à notre nature humaine et qui ne disparaîtront jamais.

- Première tension : vouloir ne faire qu'un mais en réalité, c'est impossible puisque chacune des deux personnes est différente, avec chacun son propre mystère. La solution : la recherche de l’unité. Toujours un peu difficile à chercher au quotidien. C'est d'autant plus difficile dans notre société : l'encouragement à être autonome et la logique de revendications sont omniprésents. Et je pense que ce sont des parasites pour la charité authentique, l'amitié et l'unité conjugale.



Actuellement, nous assistons à un "retour de balancier" pour le féminisme comme pour la paternité,on passe d’un extrême à un autre à chaque fois. Le féminisme part d’une aspiration légitime mais a pris une mauvaise route, semble t'il. Une trop grande affirmation de soi et une logique de domination sont présentes, je pense. Et rappelons-le, nous sommes fait pour le don, et in fine, pour l'Amour et le bonheur! Or la domination n'est pas un chemin vers le bonheur.



Je vais m'arrêter là pour le féminisme, mais sachez que ceux qui me connaissent savent que je suis bien la première à défendre la reconnaissance de la femme au travail, à militer pour l'égalité salariale homme-femme, à défendre la vocation de la femme et j'en passe. Et pour moi, le vrai féminisme, c'est le féminisme catholique ! J'en reparlerai si vous voulez.


On m'a parlé de livres apparemment géniaux : Marie toi et sois soumise et Épouse-la et meurs pour elle, de Costanza Miriano.


"Marie toi et sois soumise" : laissez-moi dire quelque chose mesdames, avant que vous ne criiez ! Soumission signifie être en dessous, être un fondement. L'idée de mépris n'est pas présente. Et moi, cela me plaît de me dire que les femmes sont le fondement qui soutient un couple, une famille, une société... A l’image du Christ, qui a été le fondement de l’Église.


Saint Paul, que j'aime beaucoup, a beaucoup parlé du mariage dans ses écrits.


Il a notamment écrit dans l'épître aux Éphésiens "Maris, aimez vos femmes comme le Christ a aimé l’Église." Et comment le Christ a aimé l’Église ? En donnant sa vie pour Elle et en mourant pour Elle. Beau programme pour vous messieurs !


La Femme est alors le fondement, le soutien pour le mari et les enfants.


La solution à cette première tension est donc de rechercher l'unité. Pour cela, je pense qu'il est nécessaire d'apprendre à voir le positif et bannir toutes critiques négatives...

- Deuxième tension : nous avons en nous un désir d'infini. En effet, notre cœur est fait pour un amour infini. Le risque est de vouloir ce désir d'amour infini par un amour limité.



La solution est à la fois simple et très complexe... : se mettre en route vers Dieu ! Si l'on met Dieu dans nos amours limités de cette Terre, cela soulage cette tension et cela nous comblera encore plus. Car seul Dieu peut combler totalement le cœur humain.


C'est Saint Jean-Paul II qui le dit... " Ne dites pas je t'aime, dites je participe avec toi à l'Amour de Dieu " "Dans l'Amour, un homme et une femme adorent Dieu"


@ange_prvst_unfiltered & @cicibhv

Ce qui me fait désirer l'Amour durable, c'est penser que le couple passe avant tout. Qu'il faut l'entretenir, y mettre de l'énergie, même si c'est difficile. Les parents ne sont pas une "équipe" au service des enfants. Le plus important, le couple ! On en a déjà parlé ici, tous nous sommes appelés à la sainteté, et le mariage n'est pas un obstacle pour avancer dans ce chemin-là, bien au contraire !!!


Le mariage est un chemin divin, une vocation à part entière, un chemin de sainteté pour ceux qui s'y engagent. Un chemin où ils trouvent Dieu, où on sanctifie notre mariage, nous-mêmes, notre conjoint et les autres. Notre chemin de sainteté porte le prénom de notre conjoint...


A mon avis, un certain "arrachement" est parfois nécessaire dans la vie de couple, notamment avec certains amis. Il faut penser à être avare de temps pour le couple et mettre des limites aux sollicitations extérieures... Par exemple, il me semble que la façon de vivre l'amitié change et évolue avec le couple. Il peut aussi arriver que l'on se remette en question par rapport au métier que l'on exerce. Parfois, il faut mettre un frein à toutes les activités spi et associatives que l'on nous propose... Oui, ce sont des activités très bien oui, mais est-ce réellement notre place ? Est-ce que Dieu nous attend là précisément ?


Pour finir, on parle souvent de "réussite"... Réussir sa vie, réussir son mariage, réussir son couple... Quand on parle de réussite, je pense qu'on parle d'un but, mais c'est difficile de le préciser. Alors, c'est plus approprié de parler d'un sens à donner. C'est alors un but pour l'avenir, qui peut être accompli à chaque instant. C'est important de se poser la question du sens de ce que nous faisons et du sens de notre vie. Nous pouvons alors trouver beaucoup de sens parfois même si les conditions sont difficiles, encore plus avec un sens surnaturel. Alors que si l’on raisonne avec une idée de but, certaines variables ne dépendent pas de nous.



Par exemple, le but de la vie du Christ a été sa mort sur la Croix, alors que si l'on réfléchit au sens de Sa vie, qui a été de tout faire par Amour... Cela change tout ! Le sens a été extraordinaire, raisonner ainsi a beaucoup plus de sens !




Notre Seigneur donne un sens surnaturel aux efforts, volonté... Les difficultés et souffrances se transforment en offrandes d'Amour vers Dieu.



"L'Amour est au fond l'unique lumière qui illumine sans cesse à nouveau un monde dans l'obscurité." dit notre Pape François. Prêts à illuminer le monde ?



Pour terminer, une phrase qu'un couple conférencier nous avait dit...


"L'amour, c'est comme une excursion en montagne. Il ne faut pas aller à la recherche de sensations fortes, il faut s'élever, avec patience et persévérance et alors le panorama est exceptionnel quand on arrive en haut. Tout cela vaut la peine!"




Alors, je crois bien que l'Amour durable existe et que ce n'est pas une utopie... Et avec la grâce de Dieu, il existe encore plus... Deo gratias !



Petite bibliographie sur le sujet de l'amour conjugal & du mariage.


- Amoris Laetitia, Pape François (mars 2016)

- Humanae Vitae, Saint Paul VI (juillet 1968)

- Les documents du Synode sur la Famille (2015)

- La sexualité selon Jean-Paul II, Yves Semen, (2004)

- Le mariage, vocation chrétienne. Homélie de Saint Josemaria Escriva

- Le mariage, un chemin divin. Saint Josemaria Escriva

- Les 5 langages de l'amour, Gary Chapman (1997)

- Mariés devant Dieu, Mgr Fulton Sheen (1955)

- Aimer en actes et en vérité, Alphone d'Heilly (2005)

- Marie-toi et sois soumise, Costanza Miriano (2015)

- Epouse-la et meurs pour elle, Costanza Miriano (2015)

- Aimer en vérité, Abbé Grosjean (2014) un best-seller pour les grands collégiens et lycéens!

- Documents Aimer en vérité, Padreblog

 
 

Contact

Yellow Flowers and Laptop
 

0615257245

©2018 by Laisse ton empreinte. Proudly created with Wix.com