Laisse ton empreinte

Laisser notre empreinte et prendre soin de notre âme

LAisse ton empreinte.png
 
Rechercher
  • Aude

Notre Mère du Ciel

Mis à jour : sept. 10

Crédit photo : Gabrielle Neuville. Une photographe avec qui j'ai beaucoup aimé travailler pour ce mois de mai. Un travail très beau, doux et lumineux. Je vous invite à la découvrir !

(@gabrielle.photographies)


Crédit photo : Gabrielle Neuville, @gabrielle.photographies.

Mois de mai, mois de Marie.


Vous avez dû entendre ces mots bien souvent. Et peut-être que vous vous demandez: et alors ? Eh alors, chacun de nous a une Mère au Ciel, la Mère la plus aimante, la plus parfaite, celle qui peut nous aider le plus.


J’ai déjà écrit un article sur la Vierge Marie (ici) et à l’occasion de ce mois de mai, c’est reparti ! Par ces quelques lignes, j’aimerais vous encourager dans notre relation avec la Vierge Marie et vous inviter à la confiance en Elle, car je suis sûre qu’Elle peut changer beaucoup de choses dans vos vies et vous combler de grâces, comme Elle l’a fait pour moi ! J’espère que les citations que j’ai indiquées pourront vous toucher et vous aider.


Crédit photo : Gabrielle Neuville, @gabrielle.photographies.

Des questions reviennent souvent sur ce sujet, elles ont été les miennes, (les sont parfois encore), sont peut-être les tiennes ou l’ont été ou les seront. Et seront peut-être les questions de ton fiancé, ta meilleure amie, tes collègues, tes cousins ou tes enfants. Alors, je pense que c’est important d’avoir des éléments de réponse !



Dieu est notre Père et Il nous a fait – parmi tant d’autres – un cadeau immense : Il nous a donné la Mère la plus parfaite. La Vierge Marie, Immaculée, sans l’ombre d’une tache, avec une âme, un cœur et un corps de toute beauté, sans péché, sans limites. Pas vraiment comme nous, quoi ! Raison de plus pour se tourner vers Elle.


Crédit photo : Gabrielle Neuville, @gabrielle.photographies.

C’est vraiment notre Mère, ce n’est pas un conte pour enfants ou une jolie histoire pour nous aider à nous endormir ou à être moins stressé ou angoissé…


Elle veille sur nous, intercède pour nos besoins, nos intentions. Elle obtient pour nous l’aide de Dieu : la grâce, dont nous avons tant besoin pour avancer et agir comme Dieu le souhaite.


La dévotion envers Notre Dame est importante dans notre vie de Foi, de prière, bref, notre vie de chrétien ! Dieu est toujours touché que nous demandions à sa Mère ce dont nous avons besoin. On doit être très proche de la Sainte Vierge et toujours plus proche : l’aimer de toute notre cœur, l’aimer en tant que Mère de Dieu et notre Mère. Aussi en tant que Mère de l’Eglise et Mère de chacun. Elle a de quoi faire !


Crédit photo : Gabrielle Neuville, @gabrielle.photographies.

Nous avons souvent parlé de la Sainteté, et même, dans chaque article. Parce que le Ciel, c’est le but de notre vie ! Ce fameux #TousversleCiel que j’utilise régulièrement, ce n’est pas pour faire joli ou créer un vernis spirituel. C’est vraiment pour que l’on s’en imprègne (et moi la première), jour après jour.


Et ce chemin vers la Sainteté passe par un grand Amour de Dieu. C’est la Vierge Marie qui Lui a appris à marcher, à manger, à lire, à prier sûrement, lorsqu’il était enfant. Notre Dieu, trois fois Saint, tout Puissant et Créateur de toutes choses a grandi main dans la main de la Vierge Marie. C’est encourageant pour nous, non ? Qui, mieux qu’Elle, pourrait nous apprendre à prendre soin de son Fils et à L’aimer de tout notre cœur ?


Crédit photo : Gabrielle Neuville, @gabrielle.photographies.

Saint Josemaria, dans Chemin :

493 - "Aime Notre Dame. Elle t’obtiendra d’abondantes grâces pour vaincre dans ta lutte quotidienne."


502 - "Marie, modèle de prière. — Vois comme elle prie son Fils, à Cana ; et comme elle insiste, sans se décourager, avec persévérance. — Et comme elle réussit. — Prends exemple sur elle."

Crédit photo : Claire S., @lescadeauxdesouricette

513 - "Avant, seul, tu ne pouvais rien… — Désormais tu as eu recours à Notre Dame. Avec elle, comme tout est facile !"


514 - "Aie confiance. — Reviens. — Invoque Notre Dame et tu seras fidèle."


516 - "Mère ! — Appelle-la fort, très fort. — Elle t’écoute, elle te voit en danger peut-être, et elle t’offre, ta Mère la Vierge Marie, avec la grâce de son Fils le refuge de ses bras, la douceur de ses caresses ; et tu te sentiras réconforté pour de nouveaux combats.

Alors, quelques questions concrètes que vous vous posez peut-être !"


Crédit photo : Gabrielle Neuville, @gabrielle.photographies.
  • La Vierge Marie est-elle vraiment la Mère de Dieu ?

Eh oui. Mère de Dieu car Elle est la Mère de Jésus-Christ, qui est Dieu Lui-même. Vous avez saisi ? C’est impressionnant, n’est-ce pas !


  • La Vierge Marie est une personne humaine, OK, une femme, OK. Mais une Femme comme les autres ?

Oui, la Vierge Marie est une personne humaine et une femme, pas une déesse ou tout autre chose que l’on pourrait imaginer. Mais, non, ce n’est pas une Femme comme les autres. Depuis toute Eternité, Dieu a choisi Marie (pourquoi Elle ? Une énième question qu’on pourra Lui poser Là-Haut !) pour être la Mère de son Fils. (Mission de taille, j’en conviens !) Pour accomplir cette mission, Elle a été immaculée dès sa conception. Par la grâce de Dieu, la Vierge Marie a été préservée du péché originel, depuis sa conception. Et en plus, toujours par la grâce de Dieu, Marie est restée préservée de tout péché personnel, durant toute son existence ! C’est pour cela que l’on indique bien qu’Elle est Immaculée. L’Eglise l’a affirmé le 8 décembre 1854, avec un dogme qui a donné son nom à la fête que l’on célèbre le 8 décembre : l’Immaculée Conception.


" La Très Sainte Vierge Marie fut préservée de toute souillure du péché originel, dès le premier moment de sa conception, par une grâce singulière et un privilège accordés par le Dieu Tout-Puissant, et en raison des mérites de Jésus-Christ, le Sauveur de l'espèce humaine. "

(Pie IX, Ineffabilis Deus, dogme sur l’Immaculée Conception de la Vierge Marie, 1854, repris dans le Catéchisme de l'Eglise Catholique, paragraphe 491.)


Crédit photo : Gabrielle Neuville, @gabrielle.photographies.
  • Vierge, Marie ?

Oui, la Mère de Dieu est toujours vierge : Elle est restée vierge en concevant son Fils, par la puissance de l’Esprit Saint seulement, sans intervention humaine. Elle est aussi restée vierge en enfantant et tout au long de sa vie. « Vierge en le portant, vierge en le nourrissant de son sein, vierge mère, vierge toujours. » (Saint Augustin)


  • Donc une personne comme une autre ou pas finalement ?

Alors oui, la Mère de Dieu est Immaculée, Vierge et Mère du Christ, conçu de l’Esprit-Saint. Pour ces raisons, vous pourrez vous dire que quand même, la Sainte Vierge n’est pas une personne comme nous. Ce n’est pas une personne lambda, c’est sûr, mais c’est une personne qui a cherché Dieu, s’est sanctifiée et a sanctifié tout ce qu’Elle faisait, durant toute sa vie. J’en ai déjà parlé, la Vierge Marie est le modèle de la Femme par excellence, et un grand modèle de sainteté.


Crédit photo : Gabrielle Neuville, @gabrielle.photographies.

  • La Vierge Marie est-Elle vraiment la Mère de tous les hommes ?

Marie a un Fils, unique, Jésus. Cependant, en Lui, sa maternité spirituelle s’étend à tous les hommes, qu’Il est venu sauver. Marie est la véritable Mère de tous les vivants, qui coopère avec son Amour maternel, à notre naissance et notre croissance avec la grâce de Dieu.

Marie est Vierge et Mère, la figure de l’Eglise. C’est sur la Croix, avant de mourir, que le Christ nous a donné sa propre Mère pour qu’Elle devienne la nôtre aussi !


  • Mais ce n’est pas non plus Dieu ou une déesse… Quand on prie Marie, on se détourne de Dieu, non ?

Alors, oui, la Vierge Marie n’est ni Dieu, ni une déesse, on en a parlé plus haut. Et non, on ne se détourne pas de Dieu lorsqu’on La prie : on se rapproche même de Lui ! Et pourquoi ? Parce que l’on prie sa Mère, on insiste pour demander des choses, on passe par Elle pour demander des choses « au grand chef » !


" C’est toujours par Marie que l’on va et que l’on “ revient ” à Jésus."

Saint Josemaria (Chemin, 495)



L’abbé Seguin, qui fait partie du Padreblog explique cela très bien ! Vidéo à découvrir et à faire découvrir.



Et donc maintenant, qu’est-ce qu’on peut faire pour être plus proche d’Elle ? Bonne question. Eh bien RDV dans un prochain article avec plusieurs petits témoignages !

Je conclue en recopiant ici quelques citations et le dernier paragraphe de l’article « La Vierge Marie, modèle de Femme par excellence ».



Saint Jean-Paul II, homélie du 29 octobre 1978, extraits.

« Je voudrais attirer votre attention sur le Rosaire. Le Rosaire est ma prière préférée. C'est une prière merveilleuse. Merveilleuse de simplicité et de profondeur.

Dans cette prière, nous répétons de multiples fois les paroles de l'Archange et d'Élisabeth à la Vierge Marie. Toute l'Église s'associe à ces paroles.


On peut dire que le Rosaire est, d'une certaine manière, une prière-commentaire du dernier chapitre de la Constitution Lumen Gentium du IIe Concile du Vatican, chapitre qui traite de l'admirable présence de la Mère de Dieu dans le mystère du Christ et de l'Église.

En effet, sur l'arrière-fond des Ave Maria défilent les principaux épisodes de la vie de Jésus Christ. Réunis en Mystères joyeux, douloureux et glorieux, ils nous mettent en communion vivante avec Jésus à travers le Cœur de sa Mère, pourrions-nous dire.


En même temps, nous pouvons rassembler dans ces dizaines du Rosaire tous les événements de notre vie individuelle ou familiale, de la vie de notre pays, de l'Église, de l'humanité : c'est-à-dire nos événements personnels ou ceux de notre prochain, et en particulier de ceux qui nous sont les plus proches, qui nous tiennent le plus à cœur.

C'est ainsi que la simple prière du Rosaire s'écoule au rythme de la vie humaine. De tout cœur, je vous exhorte tous à la réciter.»


St Jean-Paul II, le 6 mai 1980.

« Qui, mieux que Marie a vécu une vie simple en la sanctifiant ?

Qui, mieux que Marie, a accompagné Jésus dans toute sa vie, joyeuse, souffrante et glorieuse, est entrée dans l'intimité de ses sentiments filiaux pour le Père, fraternels pour les autres ? Qui, mieux que Marie, associée maintenant à la gloire de son Fils, peut intervenir en notre faveur ?

Elle doit maintenant accompagner votre vie. Nous allons lui confier cette vie. L'Eglise nous propose pour cela une prière, toute simple, le Rosaire, le chapelet, qui peut calmement s'échelonner au rythme de nos journées.

Le Rosaire, lentement récité et médité, en famille, en communauté, personnellement, vous fera entrer peu à peu dans les sentiments du Christ et de sa Mère, en évoquant tous les événements qui sont la clef de notre salut.

Au gré des Ave Maria, vous contemplerez le mystère de l'Incarnation du Christ, la Rédemption du Christ, et aussi le but vers lequel nous tendons, dans la lumière et le repos de Dieu.

Avec Marie, vous ouvrirez votre âme à l'Esprit Saint, pour qu'Il inspire toutes les grandes tâches qui vous attendent. Que Marie soit votre guide et votre soutien. »


Benoît XVI, le 3 mai 2008.

« Quand on récite le chapelet, on revit les moments importants et significatifs de l'histoire du salut ; on parcourt de nouveau les différentes étapes de la mission du Christ. Avec Marie, on tourne son cœur vers le mystère de Jésus. On place Jésus au cœur de notre vie, de notre temps, de nos villes, à travers la contemplation et la méditation de ses saints mystères de joie, de lumière, de douleur et de gloire...

Que Marie nous aide à accueillir en nous la grâce qui émane de ses mystères, afin qu'à travers nous, Elle puisse "irriguer" la société, à partir de nos relations au quotidien, et la purifier de si nombreuses forces négatives en l'ouvrant à la nouveauté de Dieu.


Le rosaire, quand il est prié de manière authentique, non d'une manière mécanique et superficielle, mais profonde, apporte en effet la paix et la réconciliation. Il contient en lui-même la puissance qui guérit du très Saint Nom de Jésus, invoqué avec foi et amour au centre de chaque Ave Maria. »


Dernier paragraphe de l’article « La Vierge Marie, modèle de Femme par excellence ».

Marie, notre Mère : C’est la mission que Jésus lui donne du haut de la Croix, et Elle l’est effectivement. Certains ont une grande dévotion mariale, ils ressentent une grande proximité avec leur « maman du Ciel ». Ils vivent avec Elle comme une évidence. Pour d’autres, cela est moins sensible, et pourtant, tout aussi réel. Marie est discrète, elle ne s’impose pas mais Elle veille sur nous et agit très efficacement. A nous de nous rapprocher d’Elle !


Crédit photo : Gabrielle Neuville, @gabrielle.photographies.

Bibliographie :




 
 

Contact

Yellow Flowers and Laptop
 

0615257245

©2018 by Laisse ton empreinte. Proudly created with Wix.com